Ouvert à vie

24 h/24
365 jours/année

Lauberivière est un centre d’hébergement multiservice qui offre refuge et soupe populaire pour hommes et femmes sans-abri et en difficulté de 18 ans et plus, ainsi que service de réinsertion sociale.

Accueillir avec amour, respect et compréhension toute personne dans le besoin.

SOUPE POPULAIRE

Lauberivière est surtout connu pour sa soupe populaire, et pour cause. Servir un repas chaud à tous ceux qui en ont besoin est l’une des pierres angulaires de l’organisme. À l’ouverture, le 14 février 1983, 23 itinérants se sont présentés pour le souper et depuis, ce soutien alimentaire fonctionne 7 jours sur 7, et ce, 365 jours par année. Jusqu’à maintenant, c’est plus de 3 millions de repas qui ont été servis.

soupe-populaire

La soupe populaire a beaucoup évolué au fil des ans, de là à atteindre le service de 300 à 500 repas complets sur une base quotidienne. Cela représente près de 145 000 repas offerts annuellement. Les repas sont servis entre 16 h et 18 h chaque jour. Ce service vient en aide aux adultes en difficulté qui n’ont pas les moyens de se nourrir adéquatement.

Toutefois, l’objectif de la Soupe populaire n’est pas seulement d’offrir un repas, mais aussi de créer un lien de confiance qui permettra éventuellement d’entrer en relation avec la personne pour mieux l’aider. C’est pourquoi, dès son arrivée, chaque personne rencontre un intervenant afin de permettre une évaluation préliminaire de sa situation.

Ce service mise énormément sur le bénévolat et sur le don de nourriture. C’est pourquoi, avec les années, Lauberivière a su tisser des liens et embraser la générosité des entreprises et de la population en général.

Témoignage

Lauberivière, c’est devenu ma famille.

Ça me rappelle chaque fois d’où je viens et où je ne veux pas retourner.

-Maxime

COMMENT CONTRIBUER

Don mensuel
C’est l’engagement d’un donateur à verser mensuellement un don à la Fondation favorisant ainsi sa pérennité. Il est un moyen simple et utile pour étaler sa contribution tout au long de l’année.

Don mensuel

Don unique
Le don unique est une contribution effectuée en un seul versement, et ce, à une ou à plusieurs reprises dans la même année. Il peut être fait en ligne, en communiquant avec nous par téléphone ou en remplissant le coupon de donation joint à nos lettres de sollicitation.

Don unique

Don in memoriam
Le don in memoriam est un geste de générosité que l’on pose pour honorer la mémoire d’un être cher et témoigner ainsi de notre sympathie à la famille et aux proches d’une personne décédée.

Don in memoriam

HÉBERGEMENT

Lauberivière offre le service d’hébergement d’urgence aux hommes et aux femmes depuis ses tout débuts, en février 1983, où 13 personnes s’inscrivaient pour le coucher. Il s’agit d’un des principaux éléments de la mission de Lauberivière et c’est un service qui connait un taux d’achalandage particulièrement élevé depuis les 10 dernières années. Ce service s’adresse à toute personne âgée de 18 ans et plus, sans-abri ou éprouvant des difficultés et vise à répondre aux besoins immédiats de l’individu. Dès leur arrivée, tous peuvent compter sur un accueil chaleureux, un lieu d’écoute, de réflexion et d’échange.

Le mandat du service d’hébergement est d’accueillir le plus largement possible les personnes frappant à la porte de Lauberivière. Le but étant d’établir un contact et de bâtir un lien de confiance afin d’aider chaque personne à retrouver son autonomie. Afin d’y arriver, un intervenant procède à une évaluation dès l’arrivée, offre un support dans la recherche de solutions, fait un suivi psychosocial et, le cas échéant, oriente la personne vers des ressources complémentaires (programme de réinsertion sociale, thérapie, CIUSS, organismes du milieu et programmes divers). Cette formule, développée au fil des ans, a permis d’aider des milliers de personnes à se remettre sur pied.

L’hébergement pour les femmes, aussi connu sous le nom d’accueil-femme, est un secteur qui offre une capacité de 12 places en tout temps. Toutefois, lorsque l’achalandage excède ce nombre, quelques lits pliables d’urgence sont rendus disponibles afin de répondre à la demande. Annuellement, c’est plus de 200 femmes différentes qui sont aidées par le service avec plus de 2000 couchers inscrits. Cette tendance est malheureusement à la hausse depuis les dernières années.

Du côté de l’hébergement pour les hommes, communément appelé l’accueil-homme, on compte 39 places de disponibles en tout temps. Comme pour le service de l’accueil-femme, quelques lits pliables peuvent venir s’ajouter à ce nombre afin de répondre aux besoins. Ce service aide près de 1700 personnes différentes chaque année en inscrivant plus de 12 000 couchers pour les hommes dans le besoin.

Intervenant pivot
Ce poste d’intervenant, mis en place en 2012, offre un soutien aux deux secteurs d’hébergement de Lauberivière. Son rôle est d’exécuter le plan d’urgence en hébergement, en cas de débordement, tout en maximisant l’utilisation des lits d’urgence. Le tout est réalisé en concertation avec les différents refuges de la région de Québec. Ceci est rendu possible grâce à la collaboration du gouvernement fédéral dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance.

COMMENT AIDER

Bénévolat
L’organisation de notre travail repose avant tout sur le bénévolat. Pour nous, cette implication est vitale tant en raison de l’imposante quantité de tâches à réaliser qu’en raison de l’influence positive qu’il génère auprès de tous.

Don de denrées alimentaires
Avec plus de 145 000 repas servis annuellement, l’approvisionnement en nourriture représente un défi constant. Le soutien alimentaire, provenant de la population (particuliers, organismes et entreprises), s’avère donc essentiel pour nourrir tous nos usagers.

Don de biens matériels
Par le biais de notre Friperie, nous fournissons gratuitement des vêtements et de menus articles ménagers aux plus démunis. Grâce à la générosité des gens, nous sommes aussi en mesure d’offrir un « kit de départ » à ceux qui réintègrent un logis.

À L’AUBE DE L’EMPLOI

Depuis 2006, Lauberivière offre différents programmes de formation et de réinsertion sociale visant le retour sur le marché du travail ou, selon la situation, son intégration pour la première fois. Ce service, appelé À l’aube de l’emploi, propose trois types de formation d’une durée de quatre mois, soit l’entretien ménager et la buanderie-friperie.

Réalisée en collaboration avec le Centre Louis-Jolliet de la Commission scolaire de la Capitale et les Centres locaux d’emploi (CLE) de la région, cette formation permet aux personnes vivant de multiples problématiques sociales d’entreprendre un parcours pédagogique, tout en étant accompagnées par des intervenants.

À l’aube de l’emploi s’adresse aux personnes qui sont présentement sans emploi et qui bénéficient de l’aide sociale ou de l’assurance-emploi. Les candidats doivent faire preuve d’une certaine stabilité, particulièrement s’ils ont vécu des problèmes d‘alcoolisme, de toxicomanie ou s’ils vivent avec des troubles de santé mentale et, idéalement, ne pas présenter de contrainte sévère à l’emploi.

Une fois leur formation terminée, les participants sont dirigés vers des stages en entreprise, supervisés par les responsables du service À l’aube de l’emploi. Lorsque le stage est terminé et qu’ils ont reçu leur diplôme, plusieurs d’entre eux sont engagés par cette même entreprise avec un salaire moyen variant de 15 à 16 $, et ce, dès leur entrée en fonction en entreprise privée.

Une vingtaine de participants sont diplômés annuellement grâce à ce programme et l’impact sur leurs vies est indéniable. Près de 100 % d’entre eux se trouvent un emploi dès la fin du programme et plus de 90 % travaillent toujours auprès du même employeur après deux années de service.

Témoignage

Ce qui m’a fait le plus de bien, outre d’avoir été hébergée et nourrie, fut de me faire traiter comme un être humain et non pas comme un numéro.

On m’a aidée à reprendre le dessus sur mes dépendances et j’utilise, encore à ce jour, le service de Fiducie.

– Louise

FIDUCIE

Afin d’aider les personnes ayant la volonté de stabiliser leur situation, mais n’ayant pas la capacité de le faire seul, Lauberivière a créé, en 2002, son propre secteur de Fiducie. Ce service de gestion financière a depuis fait ses preuves et est en constante croissance, en raison de la forte demande et de son haut taux de succès.

Sur une base volontaire, les participants confient, aux intervenants de ce secteur, l’administration complète ou partielle de leurs revenus. Cela permet non seulement à l’usager de retrouver une certaine stabilité financière, mais permet également aux intervenants d’établir un lien de confiance qui leur permettra ensuite de l’aider à retrouver son autonomie. En plus d’administrer le budget, les responsables du secteur tiennent compte et assure le suivi des aspects psychologiques et sociaux, comme, par exemple, un grave problème de consommation.

Combler les besoins de se loger, en ayant un lieu de résidence stable, et de se nourrir, en ayant le ventre plein tous les jours, sont deux exemples des résultats instantanés que procure ce service d’administration budgétaire. Leurs besoins de base ainsi comblés, les participants sont ensuite plus disposés et réceptifs à travailler sur leurs vraies blessures intérieures.

Chaque année, c’est près de 150 personnes qui sont accompagnées en suivi intensif et près de 700 personnes qui le sont ponctuellement. Depuis l’ouverture de la Fiducie, cela représente des milliers de personnes qui ont définitivement quitté la rue.

COMMENT CONTRIBUER

Don mensuel
C’est l’engagement d’un donateur à verser mensuellement un don à la Fondation favorisant ainsi sa pérennité. Il est un moyen simple et utile pour étaler sa contribution tout au long de l’année.

Don mensuel

Don unique
Le don unique est une contribution effectuée en un seul versement, et ce, à une ou à plusieurs reprises dans la même année. Il peut être fait en ligne, en communiquant avec nous par téléphone ou en remplissant le coupon de donation joint à nos lettres de sollicitation.

Don unique

Don in memoriam
Le don in memoriam est un geste de générosité que l’on pose pour honorer la mémoire d’un être cher et témoigner ainsi de notre sympathie à la famille et aux proches d’une personne décédée.

Don in memoriam

RÉTABLISSEMENT

Créé en 2013, ce service consiste à offrir l’hébergement aux adultes sortant d’une hospitalisation ou aux personnes recherchant un milieu de vie mieux adapté à leurs besoins. Ce service est dirigé en partenariat avec l’Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ). Il convient à des personnes présentant un problème de santé mentale, dont l’état est stable, qui ont besoin d’un endroit temporaire offrant du soutien et de l’encadrement. Le secteur de Rétablissement est un milieu où il est possible d’améliorer sa qualité de vie en travaillant son autonomie.

Dans ce contexte de réinsertion, les résidents du secteur de Rétablissement participent à une programmation, comprenant des ateliers de discussion et de mise en action, tout en démontrant un intérêt à réaliser leurs objectifs personnels. Ces derniers peuvent être liés aux activités de la vie quotidienne ou à domicile (AVQ, AVD) ou encore être en lien avec l’intégration socioprofessionnelle. Ce secteur mise beaucoup sur l’instauration d’une routine de vie qui permet de repartir sur de bonnes bases.

Annuellement, ce sont près de 40 personnes qui participent activement à ce programme.

L’aide et l’accompagnement offerts par les intervenants et les bénévoles du secteur, combinés au solide encadrement des professionnels de l’IUSMQ, permettent l’atteinte de résultats très satisfaisants, malgré le nombre élevé de personnes présentant un trouble concomitant. Suite à la période de suivi dans le secteur, environ 80 % des participants intègrent un milieu de vie régulier ou adapté dans la communauté.

80%

DES PARTICIPANTS
INTÈGRENT UN MILIEU
DE VIE RÉGULIER
OU ADAPTÉ DANS
LA COMUNAUTÉ

40

PERSONNES
PARTICIPENT
ANNUELLEMENT
À CETTE
FORMATION

Témoignage

Je n’avais plus nulle part où aller quand j’ai frappé à la porte de Lauberivière.

Mon estime de moi et ma confiance en l’avenir avaient pris une débarque, pourtant, ils ont vu mon potentiel et ils m’aident encore à ce jour à me réaliser à ma pleine valeur. Ils m’ont redonné espoir.

– Martin

En l’an 2000, suite à la démolition du mail Saint-Roch au centre-ville, plusieurs personnes vivant dans une situation de pauvreté ou d’exclusion perdent un lieu de rassemblement important. Afin de combler ce vide, Lauberivière a ouvert ses deux Centres de jour, dont le premier est situé à Lauberivière et l’autre dans le sous-sol de l’église Saint-Roch.

Ces deux points de services servent de lieux de socialisation et de soutien pour les hommes et les femmes de 18 ans et plus. Ils offrent de nombreuses activités d’animation internes, des sorties récréatives, des ateliers éducatifs et d’intervention psychosociale. Ils offrent également un accès aux services de base, dont la douche, les machines à laver et le téléphone. Ces activités et services y sont offerts gratuitement.

Les Centres de jour permettent aussi à nos partenaires de rejoindre les gens dans leur milieu de vie. Que ce soit des organismes comme PECH, MIELS-Québec, Projet intervention prostitution Québec, le Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale ou autre. Parallèlement, il s’agit d’un lieu propice au repérage de personnes en situation d’itinérance chronique ou épisodique.

C’est en moyenne 72 personnes qui se présentent quotidiennement aux deux points de service afin de créer des liens et de briser leur isolement.

CENTRES DE JOUR

Lauberivière et Église Saint-Roch

COMMENT AIDER

Bénévolat
L’organisation de notre travail repose avant tout sur le bénévolat. Pour nous, cette implication est vitale tant en raison de l’imposante quantité de tâches à réaliser qu’en raison de l’influence positive qu’il génère auprès de tous.

Don de denrées alimentaires
Avec plus de 145 000 repas servis annuellement, l’approvisionnement en nourriture représente un défi constant. Le soutien alimentaire, provenant de la population (particuliers, organismes et entreprises), s’avère donc essentiel pour nourrir tous nos usagers.

Don de biens matériels
Par le biais de notre Friperie, nous fournissons gratuitement des vêtements et de menus articles ménagers aux plus démunis. Grâce à la générosité des gens, nous sommes aussi en mesure d’offrir un « kit de départ » à ceux qui réintègrent un logis.

DÉGRISEMENT

Le secteur Dégrisement a ouvert ses portes en 1998 afin d’accueillir dans un milieu non médical et de soutenir, pour une courte durée, les personnes en état d’ébriété. Ce service, en partenariat avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS), a depuis été certifié par le ministère de la Santé et des Services sociaux en 2012.

Le service de Dégrisement accueille tout homme et toute femme de 18 ans et plus, présentant un degré d’intoxication léger ou moyen, que ce soit en raison de la drogue ou de l’alcool. Lorsque la personne retrouve sa sobriété, l’intervenant sur place sensibilise l’individu à sa problématique de dépendance et, si possible, le dirige vers les ressources appropriées pour lui venir en aide. Cette méthode facilite la création d’un lien de confiance et permet une discussion franche avec la personne.

Le service de Dégrisement sert également d’outil de réduction des méfaits. Ce principe consiste à atténuer les répercussions négatives associées à des comportements malsains comme la dépendance aux drogues ou à l’alcool. Le service vient en aide à un individu en état d’ébriété en lui évitant, par exemple, de se retrouver inutilement en prison. Ce procédé évite donc par le fait même des coûts sociaux exorbitants.

Annuellement, c’est un peu plus de 3500 admissions qui sont inscrites au Dégrisement, un chiffre qui est malheureusement en hausse depuis les dernières années.

Afin que le service soit donné de façon optimale, et qu’il réponde aux besoins des gens de la région de Québec, il est soutenu par un comité de suivi, composé de représentants des instances suivantes :
– Le CIUSSS de la Capitale-Nationale
– Lauberivière
– La Ville de Québec
– Le Centre de réadaptation en dépendance de Québec
– L’Hôpital de l’Enfant-Jésus
– L’Hôtel-Dieu de Québec
– L’Hôpital Saint-François d’Assise
– Le RAIIQ
– Le Service de police de la Ville de Québec

COMMENT CONTRIBUER

Don mensuel
C’est l’engagement d’un donateur à verser mensuellement un don à la Fondation favorisant ainsi sa pérennité. Il est un moyen simple et utile pour étaler sa contribution tout au long de l’année.

Don mensuel

Don unique
Le don unique est une contribution effectuée en un seul versement, et ce, à une ou à plusieurs reprises dans la même année. Il peut être fait en ligne, en communiquant avec nous par téléphone ou en remplissant le coupon de donation joint à nos lettres de sollicitation.

Don unique

Don in memoriam
Le don in memoriam est un geste de générosité que l’on pose pour honorer la mémoire d’un être cher et témoigner ainsi de notre sympathie à la famille et aux proches d’une personne décédée.

Don in memoriam

FRIPERIE

Depuis ses tout débuts, Lauberivière a toujours pris soin de combler les besoins primaires des individus vivant d’importantes difficultés. L’un de ces besoins est celui d’être vêtu. C’est pourquoi, en 2004, Lauberivière a ouvert officiellement son propre service de friperie.

Accessible à tous les gens qui en ont besoin, ce service offre gratuitement de nombreux vêtements et divers articles d’occasion. De plus, lorsqu’une personne quitte la rue pour intégrer un appartement, les bénévoles de la friperie se chargent de préparer ce qu’ils appellent un « kit de départ ». Cela permet ainsi à l’usager que soit allégés les coûts reliés à la prise en main de son autonomie que comporte ce nouveau mode de vie.

La grande générosité des gens en dons de vêtements et de menus articles ménagers, permet aux bénévoles de la friperie d’organiser, à raison d’une ou deux fois par année, des grands bazars. Tous les gens dans le besoin, hommes, femmes et enfants, peuvent alors se procurer des vêtements ou autres menus objets en grande quantité.

Ce service dépend entièrement de la générosité de la communauté, tant pour les dons matériels que pour le bénévolat. En effet, la friperie est entièrement opérée par des bénévoles, que ce soit pour le tri, la réparation ou la distribution des différents objets.