BREF HISTORIQUE DE LAUBERIVIÈRE

1983 : Dès le premier jour de l’ouverture de la Maison, le 14 février 1983, 23 itinérants se présentèrent pour le premier souper à la Maison de Lauberivière. Le même jour on enregistra 13 hommes pour le coucher. Une semaine plus tard 117 personnes de tous âges, dont quelques femmes se présentèrent pour le souper. Depuis, la Maison n’a jamais cessé son œuvre dans la grande région de Québec.

1985 : À la Maison, on ouvre des ateliers occupationnels dans les domaines de la céramique, du cuir et de la couture.  On ouvre également un secteur d’intervention en alcoolisme et en toxicomanie.

1989 : La Maison compte 4 secteurs bien définis soit, l’accueil-femmes, l’accueil-hommes, la thérapie et la réinsertion sociale.  Le bon fonctionnement de la Maison est assuré presque entièrement par 300 bénévoles.

2000 : Suite à la démolition de la toiture du Mail St-Roch, Lauberivière ouvre 2 points de service «  Rendez-Vous Centre-Ville »,  à la Maison et l’autre au sous-sol de l’église St-Roch. Ces centres se veulent des lieux d’accueil, d’échange, de prévention et de dépistages des situations difficiles.

2002 : La Maison acquiert le presbytère Saint-Jean-Baptiste, afin d’y réaliser un projet de logements assistés pour personnes en réinsertion sociale.  La Maison crée également le secteur Fiducie qui vise à aider les participants à acquérir des outils de gestion personnelle qui leur permettront de développer leur autonomie sur le plan financier.

2004 : Entièrement géré par les bénévoles, un service de friperie est ouvert afin de distribuer des vêtements gratuitement aux gens de la communauté qui en ont besoin.

2007 : Le programme « À l’aube de l’emploi » voit le jour. Une formation en entretien ménager, des simulations d’entrevues, des cours théoriques et des stages en entreprise permettent aux usagers de se trouver un emploi stable et bien rémunéré.

2009 : Suite à une entente avec les Urbainculteurs, une partie du toit de la Maison est transformé en jardin. Les usagers de la Maison sont invités à participer à la culture et à la récolte des dizaines d’espèces de petits fruits, fines herbes et légumes qui serviront ensuite dans les cuisines de la Maison.

2011 : La Maison ouvre son service de clinique médicale avec le moins de conditions d’accès possible afin de subvenir aux besoins des gens qui ne peuvent recevoir de soins autrement.

2013 : Le poste d’Agent de sensibilisation est mis en place, avec un mandat d’éducation et de sensibilisation de la population. L’intervenant discute de son expérience auprès des usagers, de sa connaissance de la problématique et démystifie les préjugés de la réalité.

Lauberivière, c’est :

  • Plus de 33 ans de soutien et de dévouement
  • Plus de 3 millions de repas servis
  • Plus de 110 000 personnes différentes aidées
  • D’autant plus de parents et d’amis qui s’en portent mieux
  • Plus de 12 000 jours d’aide continue aux plus démunis
  • Plus d’une dizaine de services ajoutés au fil des ans, etc.

C’est toute une communauté qui en bénéficie, mais il reste tant à faire…